Baptiste fait le bilan de son été.

Guten Tag !

L’été se termine et il est temps pour les petits skieurs de fond de rejoindre la neige de conserve d’Oberhof !

Hormis des kilomètres carrés d’ampoule sur les mains et les pieds, accumulés pendant les heures d’entrainement, j’ai aussi eu mon lot de sensations fortes en prenant le départ de quelques courses .

 

 

Blinkfestival (Fin juillet)

Un 60km classique c’est long, très long, surtout après avoir joué les 2 premiers sprints intermédiaires, cassé un bâton et tenté un retour type « chasse patate » dans le peloton de tête pendant 5km… Bref, on ne s’improvise pas « pousseur » en longue distance au milieu des scandinaves enragés.

Belle revanche le surlendemain sur le 15km skate, avec une petite chute sur la qualification et une arrivée 4 centièmes derrière le « cut » (seulement 32 coureurs pouvaient prendre le départ de cette mass-start en ville).

Rebelote le lendemain, avec un stop en quart de finale du ko sprint skate, le motif : pas les jambes, tout simplement.

 

En pleine période d’entrainement, je ne m’attendais pas à avoir une forme physique de folie pour ces courses, mais j’espérais quand même mieux qu’une décente aux enfers et quelques remises en cause supplémentaires.

 

Championnats de France d’été

 

Après un séjour au pays des vikings pas vraiment marqué par le succès et pas mal de frustration de ne pas avoir su sortir mon épingle du jeu, je suis reparti à l’entrainement un peu entamé mentalement.

 

Heureusement ce mois d’août comportait un autre checkpoint important.

J’étais donc en Auvergne pour les championnats de France de ski roues avec au programme un Ko sprint skate en ville et une mass-start 15km classique.

 

Sur le sprint, les sensations étaient bonnes et j’ai pu retrouver le plaisir de peser sur une course en enchainant les manches. En finale, j’affrontais mes collègues d’entrainement avec beaucoup d’envie et à ma propre surprise, de la rage !

Malheureusement (bis repetita), l’histoire est allée trop rapidement se terminer dans les barrières alors que je tentais un dépassement pour reprendre la tête de course. (Finalement 5ième après un déclassement).

https://www.facebook.com/lescafrancois/videos/278694509624113/

(La vidéo du sprint. J’arrive trop fort dans un demi-tour et je n’ai pas l’espace pour ouvrir mes ski roues et freiner. Du coup je ne prends pas le risque de prendre le virage et de faucher les autres, je coupe avant).

 

Le lendemain se jouait le 15km classique sur un joli parcours vallonné. L’occasion de prendre une revanche sur la veille et de voir si les nuances dans mon entrainement commençaient à payer.

La course est partie vite et le peloton de tête s’est rapidement étalé. Au dernier tour, nous étions 6 à jouer le podium. Dans les 200 derniers mètres et après avoir gardé un maximum d’énergie tout au long de la course, je pose mon attaque pour aller cherche le premier titre de champion de France « distance » de ma carrière.

 

https://www.facebook.com/lescafrancois/videos/220388555491593/UzpfSTE4OTA2MjM0NDk3NDc4NTozMjEzMTM4Mzg0MTYzMDE/?fb_dtsg_ag=Adw_qxpZWY3wyNPUs6TZAjeBks6kPUHc9dkoUBPlMcr53Q%3AAdxos1l66mtZIK2jhUZNKeW77sstICOmKRxb600Vi5CXOA

 

Teamsprint & Aix Ski

 

L’été s’est terminé par un beau team sprint des familles, en interne (fédéraux contre fédéraux) et le fameux Aix Ski Invitationnal qui souffle déjà sa 5ième bougie !

Un peu entamé par l’entraiment mon dos a décidé de me rappeler à l’ordre et j’ai pu finir de justesse ces deux intenses plutôt violentes avant de reprendre enfin un peu de repos. (2ième du team sprint, mais au delà du top 12 le lendemain).

 

Avec 8 courses, une quinzaine d’intensités et plus de 240 heures au compteur c’est mon été le plus abouti en terme de préparation physique. Malgré ça et mes quelques rayures dues aux chutes, je me suis senti globalement dans un niveau de forme élevé et j’ai pris énormément de plaisir à sentir la progression au fil des semaines.

Tenant compte de ça, mon objectif est de tenir les heures encore sur le mois de septembre avant de prendre une vraie coupure début octobre pour laisser mon corps se régénérer totalement. (Vraie coupure = plus de 2 jours consécutifs sans entrainement). L’occasion d’aller voir une dernière fois le soleil avant de filer sur les glaciers Autrichiens puis de plonger dans la nuit permanente du nord de la Scandinavie !

 

A bientôt !!

Baptiste GROS

Tel: +33 635247010

Mail: baptistegros.nordic@gmail.com

Instagram: https://www.instagram.com/bapt_gros/?hl=undefined

Facebook: https://www.facebook.com/BaptGROS/

Twitter: https://twitter.com/Gros_Baptiste

La Désirée, « lieu dit » les Combes, 73230 Les Déserts

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.