Deux Dragons sur le podium de la Ski-24

Deux Dragons sur le podium de la Ski-24

La Ski-24 s’est tenue sous une forme inĂ©dite pour sa 8e Ă©dition. En raison du contexte sanitaire, ce n’est pas sur une durĂ©e de 24 heures comme habituellement (du samedi midi au lendemain midi) et au col des Mosses que l’Ă©preuve a eu lieu mais sur 24 jours (du jeudi 4 au samedi 27 mars) et sur n’importe quel site nordique. L’objectif sinon reste le mĂŞme, Ă  savoir, effectuer le maximum de kilomètres !

2 Dragons se sont engagés dans cette « aventure », Richard VARAINE (figurant parmi la quarantaine de coureurs ayant participé à toutes les Ski-24) et Régis JOURDAN. Ils ont choisi la catégorie solo dans laquelle figuraient en tout 21 participants (il y avait aussi une autre catégorie avec 60 équipes de 2 à 10 coureurs). Voici le récit de Richard :

« Quand j’ai su que la Ski-24 Ă©tait proposĂ©e cette annĂ©e (annulĂ©e en 2020 Ă  cause de la Covid 19) sous forme d’un challenge, j’ai tout de suite trouvĂ© le concept sympa et l’envie aussi de me remotiver pour la fin de saison, en l’absence de compĂ©titions. BĂ©nĂ©ficiant d’une semaine de congĂ©s Ă  Bessans, j’ai pu effectuer Ă  ce moment-lĂ  un maximum de bornes avec notamment 9 sorties comprises entre 60 et 110 km. Des sorties pas toujours faciles (tempĂŞte de neige, dĂ©part Ă  6h30, neige fraĂ®che ou transformĂ©e) mais qui m’ont permis de faire la diffĂ©rence sur mon concurrent direct, un allemand, qui jusqu’au dernier jour n’avait pas dit son dernier mot, profitant de sa participation Ă  la Red Bull Nordenskiölsloppet en Suède pour augmenter d’un coup son compteur de 220 km supplĂ©mentaires ! Bref au final, je ne saurai pas dire si c’est plus difficile de skier 24 heures non stop comme je l’ai fait en 2019 ou sur 24 jours… Quoi qu’il en soit, cette Ski-24@home fut une riche expĂ©rience qui m’a permis de mieux connaĂ®tre encore mes limites, qui a fait la part belle Ă  une bonne gestion de l’effort et des temps de rĂ©cupĂ©ration. Si je regrette la non-participation de skieurs plus chevronnĂ©s et habituĂ©s Ă  ce genre de courses type ultra pour pouvoir me comparer ou savoir jusqu’oĂą ils mettaient la barre (oĂą Ă©taient les Xavier ThĂ©venard, Sacha Devillaz, BenoĂ®t Chauvet, Didier Roy…?), je suis malgrĂ© tout content de remporter ce challenge et de voir RĂ©gis monter Ă©galement sur le podium, lui, ayant bataillĂ© jusqu’au bout aussi pour dĂ©crocher une belle 3e place ! »

Un bel article sut Nordic Mag: