LES DRAGONS EN LAPONIE: le compte-rendu de Marc

Mi -février, ils étaient partis pour affronter le froid en terres laponnes (ou lapones accepté)  à l’est de la Finlande le long de la frontière russe. Un vol Genève- Helsinki puis encore un saut de 900 km au nord pour atterrir à Ivalo, l’aéroport le plus au nord de la Finlande. – 14° à l’arrivée, « Bienvenue à Saariselka…. » (un air connu des participants) pour admirer un paysage figé par le givre et la neige avec les « sapins candélabres » dont on ne distingue plus la moindre verdure.

 

 

 

 

Les journées étaient ainsi rythmées : petit déjeuner vers 8h, départ vers 10h, une boucle de ski, une pause de mi-journée dans un « kota », petit chalet auberge au fond des bois  pour un lunch le plus souvent une soupe de saumon et patates, gâteau café. On y accepte sans difficulté la carte sans contact! Ski l’après midi avec des variantes selon la forme des uns et des autres, retour à l’hôtel vers 15h/16h, après il fait un peu sombre. En fait le temps de jour/nuit correspondait à des journées de chez nous autour de Noël. Fin d’après midi dans sauna, jacuzzi ou piscine selon l’hôtel. Puis au moment du repas, l’immanquable débriefing de la journée et briefing du lendemain autour des cartes, pour bien noter les distances ou les pentes des tunturis (collines locales) à gravir. La Laponie n’est pas plate ! Ces tunturis servent d’ailleurs pour les remontées mécaniques du ski alpin.

Variables de ce programme : les jours de transfert. Le matin, on pliait bagages et on laissait nos valises, housses dans un hall de l’hôtel afin qu’ils soient transportés vers l’hôtel suivant. Départ à ski cette fois systématiquement vers le sud pour 25/30 ou 40 km selon les groupes vers un bourg où on se retrouvait tous pour le lunch (Kakslautanen par ex) et de là, 2 h de route en car nous amenaient à l’étape suivante.

La seconde étape fut Luosto avec une superbe journée ensoleillée et un passage par la mine d’améthyste. Il a juste manqué ce jour-là un ciel clair le soir pour apercevoir une aurore boréale. On s’est rattrapés avec un repas lapon dans un beau chalet en rondins de bois.

Dernier transfert et étape pour 3 nuits à Ruka, un village avec un stade de coupe du monde et un tremplin. Tout au long de la semaine, les températures sont remontées progressivement pour atteindre -1° le dernier jour et du vent, les arbres se sont totalement déchargés et la forêt est redevenue verte.

On arrivait au terme de notre périple ; encore un tour du petit lac de Ruka le dernier matin puis direction l’aéroport de Kuusamo pour un vol vers Helsinki, escale et finalement le vol de retour pour Genève. Tanja, notre accompagnatrice avec Daniel Sandoz, a réalisé un petit film souvenir de cette escapade en Laponie : prise de vues, montage, illustration sonore, elle a fait tout ça avec son téléphone portable pour nous le présenter le dernier soir. Comme elle est d’origine allemande, on lui pardonnera volontiers quelques fautes d’orthographe dans les sous-titres. Vous pouvez accéder à ce film de 13 mn avec le lien cité et le mot de passe.

Marc

La vidéo De Tanja:

https://www.sandozconcept.com/lapplandfilm2019/

Mot de passe : lesdragons

 

 

 

Both comments and pings are currently closed.